PLUS DE MENSONGES VERTS,
DÉCOLONISONS LA CONSERVATION DE LA NATURE

Comment vous sentiriez-vous si vous étiez expulsé de votre maison ? Si vos amis et votre famille étaient torturés et tués alors qu'ils essaient de se nourrir ? C'est la réalité des peuples autochtones vivant dans des aires protégées dans de nombreuses régions du monde. 

Une nouvelle politique, soutenue par les gouvernements, l’industrie et les organisations de protection de la nature, prévoit de doubler les aires protégées - ce qui doublerait la violence et la misère. 


Rejoignez notre manifestation contre ces plans dangereux !
 

POURQUOI DEVRIEZ-VOUS REJOINDRE NOTRE MANIFESTATION À MARSEILLE ?

Le Congrès mondial de la nature de l'UICN se tiendra à Marseille à partir du 3 septembre. 

Dans le confort de leur événement d'élite, des leaders mondiaux, des grands patrons et l'industrie de la conservation de la nature tenteront de transformer 30% de la planète en aires protégées (30x30) et de promouvoir d'autres "Solutions fondées sur la nature" (NfS).
 

CES IDÉES SEMBLENT BONNES, ALORS OÙ EST LE PROBLÈME ?

Leurs plans sont de fausses solutions, dangereuses et injustes

OLON_hand_protest.png

Elles détournent l'attention des véritables causes de la destruction de l'environnement et du changement climatique, et de ceux qui en sont les principaux responsables.

 

Ce n'est pas une coïncidence ! De nombreuses grandes ONG de conservation de la nature s'associent aux entreprises et aux gouvernements les plus polluants de la planète.

 

Nous ne pouvons pas faire confiance aux personnes qui ont détruit la nature pour la protéger !

  

Ces solutions n'arrêteront pas la perte de biodiversité ou le changement climatique, pour lesquels un véritable changement de notre mode de vie est nécessaire. 


En fait, les aires protégées ne protègent pas la nature ! Souvent, pour faire de la place aux aires protégées, les peuples autochtones sont chassés. Pourtant, il est prouvé que les peuples autochtones prennent soin de leur environnement et le gèrent mieux que quiconque. Une fois que les communautés locales sont parties, d'autres personnes, y compris les touristes et même les industries extractives, sont accueillies. 
 

Les aires protégées ne protègent pas les gens !

 

Elles sont généralement créées sans le consentement des personnes qui y vivent depuis des générations et en violation de leurs droits. La conservation de la nature “traditionnelle” est de plus en plus militarisée, ce qui conduit à des atrocités - comme le viol, la torture et le meurtre - et à l'expulsion des populations autochtones et des communautés locales. 

Le projet des 30x30 constituera le plus grand accaparement de terres de l'histoire, entraînant davantage de violations des droits humains au nom de la "conservation" de la nature.

Ces plans sont injustes, le 30x30 et les Solutions fondées sur la Nature, et se feront au détriment de ceux qui sont les moins responsables de la crise climatique : les peuples autochtones et les autres communautés locales, principalement dans les pays du Sud. 
 

DOUBLER LES AIRES PROTÉGÉES DOUBLERA LA VIOLENCE ET LA MISÈRE.
Nous devons dénoncer les mensonges verts et mettre au défi le Congrès de l'UICN d'abandonner le 30×30 et les autres Solutions fondées sur la Nature. 

POURQUOI NOUS BATTONS-NOUS ? 

La justice sociale et climatique !

Les peuples autochtones sont les meilleurs gardiens du monde naturel - leurs territoires sauvegardent

80 % de la biodiversité mondiale - mais leurs voix sont réduites au silence, leurs droits sont violés et leurs vies continuent d'être menacées. Pendant ce temps, les causes réelles de la destruction de l'environnement - que sont l'exploitation des ressources naturelles pour le profit et la surconsommation croissante poussées par les pays du Nord - sont ignorées dans les principales conférences sur la conservation de la nature.

Il est temps de décoloniser la conservation de la nature, de placer les peuples autochtones et leurs droits au cœur de l'action climatique et de s'attaquer aux vrais problèmes. 
 

QUE PROPOSONS-NOUS À LA PLACE ?

Les vraies solutions - celles qui sont antiracistes, anticoloniales et respectent la diversité - sont déjà là, et elles fonctionnent !

Ce sont des solutions qui placent les peuples autochtones au cœur de la conservation de la nature, et qui donnent la priorité à leurs voix dans nos efforts pour résoudre les crises du climat et de la biodiversité. 

Cette approche signifie que les gouvernements doivent respecter, protéger les droits des peuples autochtones, y compris la reconnaissance de tous les droits territoriaux. C'est de loin le moyen le plus efficace et le plus juste de protéger la biodiversité.

Une vision décoloniale radicale de la conservation de la nature sera discutée lors du congrès. Plus d'informations à venir !
 

ENGAGEZ-VOUS

REJOIGNEZ NOTRE MANIFESTATION POUR DÉCOLONISER LA CONSERVATION DE LA NATURE ET POUR LA JUSTICE ENVIRONNEMENTALE.

EN PERSONNE 


Quand : le 3 septembre à 17h00
Lieu : Nous nous rassemblerons à la Porte d’Aix (Marseille) à partir de 16h30. Le défilé commencera à 17h vers le Vieux Port (par la rue d’Aix puis Cours Belsunce, puis la Canebière) et nous continuerons la manifestation de manière statique jusqu’à 19h30 ! 
 

Vous venez à Marseille ?

Rejoignez notre groupe Telegram pour participer à la manifestation : OurLandOurNatureProtest

MANIFESTATION VIRTUELLE

 

Si vous ne pouvez pas vous rendre à Marseille en personne, rejoignez-nous virtuellement et participez en ligne !
Nous avons préparé un
Kit de manifestation virtuelle pour les réseaux sociaux où vous trouverez tout ce dont vous avez besoin pour manifester en ligne.
Voici quelques exemples de ce qui est disponible, vous en trouverez beaucoup plus dans le kit.

CONTACTEZ-NOUS

Nous accueillons les organisations, les mouvements et les militants du monde entier qui souhaitent rejoindre et soutenir notre manifestation.
Si vous êtes intéressé·es, veuillez contacter olon@survivalinternational.org.