Pour la première fois, plus de trente experts, militants et représentants, autochtones et non autochtones se réuniront pour décoloniser la conservation de la nature et proposer des alternatives respectueuses des droits humains et de l'environnement.